Accueil du site > OLB > Les actions > Un Dragon ! Dans mon jardin ?

Version imprimable de cet article Version imprimable

Un Dragon ! Dans mon jardin ?

But de l’action

JPEG"Un Dragon ! Dans mon Jardin ?" et ses déclinaisons

Les milieux dans lesquels les espèces d’amphibiens évoluent subissent de nombreuses transformations liées aux activités humaines (urbanisation d’espaces naturels, introduction d’espèces animales exogènes, comblement de mares, usages de produits phytosanitaires … ) et s’en retrouvent menacés.

Pour contribuer à la préservation de ces habitats et de ces espèces, très proches de nous et recevant un capital sympathie non négligeable, les CPIE déploient l’action « Un Dragon ! Dans mon jardin ? ».

Cette action consiste à sensibiliser le grand public et l’impliquer dans la préservation des amphibiens et de leurs milieux. En répondant à l’avis de recherche lancé par le CPIE, les habitants sont conseillés sur les modes de gestion (de mares, de zones proches de cours d’eau…) favorables à ces espèces. A cette occasion, les CPIE récoltent des données d’observation sur des espaces habituellement inaccessibles ou peu répertoriés, qu’ils adjoignent aux leurs pour contribuer aux inventaires et aux suivis régionaux et nationaux.

L’idée initiée par le CPIE du Cotentin en 2004 est aujourd’hui animée et adaptée par de nombreux CPIE aux exemples des actions telles que "l’Observatoire des amphibiens en Massif central" et "Un Dragon dans mon Jardin en Pays de la Loire". Cette opération est parfois étendue aux recensements et à l’étude des reptiles, tel que conduit par l’Union régionale des CPIE du Nord-Pas de Calais ou l’Union régionale des CPIE de Basse-Normandie.

P.-S.

Protocole scientifique

Dans la conduite de cette action, les CPIE recueillent des données d’inventaire, qu’ils versent dans des bases régionales, et des données de suivi.

Pour ces dernières, les CPIE procèdent au relevé de données en suivant les protocoles POPAMPHIBIEN (Spécifique et Communauté) mis en place par le MNHN et la SHF. Ces protocoles ont pour objectif de mesurer les tendances d’évolution des populations d’amphibiens. Pour plus de détails sur ce protocole, se rendre sur le site de la SHF : http://lashf.fr/suivi-amphibiens.php

Les CPIE ayant élargi l’action au suivi des reptiles s’emparent actuellement du protocole POPREPTILE défini récemment par la SHF.


Plan du site | Mentions légales | Contacts     
Gmail Login Create Gmail Account Gmail Sign up