Accueil du site > L’Union nationale des CPIE > Les CPIE depuis 1972

Version imprimable de cet article Version imprimable

Les CPIE depuis 1972

Créé en 1972 à l’initiative des ministères chargés de l’environnement, de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports et de l’agriculture, le label CPIE est d’abord attribué par l’État.

Quelques années après sa création en 1977, l’Union nationale des CPIE, qui anime et représente le réseau naissant des CPIE, se voit confier la gestion du label.

Au fur et à mesure de son développement, le réseau des CPIE diversifie ses compétences et ses missions, en complément des actions de sensibilisation et d’éducation à l’environnement.

De nouvelles orientations stratégiques adoptées en 2007 renforcent le label, réaffirment les principes fondamentaux des CPIE et mettent la biodiversité, l’eau et le changement climatique au cœur des préoccupations du réseau.

Les CPIE : un réseau qui adapte ses missions et conforte ses valeurs

1972-1973 : le Comité interministériel d’action pour la nature et l’environnement décide de favoriser la création de centres spécialisés dans la pédagogie de terrain. Les premiers CPIE sont créés.

Au début des années 70, le besoin de découverte des milieux et d’initiation à l’environnement ont acquis droit de cité. Des initiatives multiples se développent. Un grand foisonnement associatif s’exprime, plus souvent sous forme protestataire.

Les pouvoirs publics prennent en compte ces aspirations et comprennent leur transversalité par rapport aux différents départements ministériels.

À l’initiative des ministères chargés de l’environnement, de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports et de l’agriculture, se fait jour l’idée d’attribuer à des associations agissant dans le domaine de protection de la nature et de l’environnement un LABEL, celui de « Centre Permanent d’Initiation à l’Environnement ».

Ainsi naissent les premiers CPIE.

L’engagement individuel, la dimension humaine, l’enracinement local fort, la nature appréhendée comme une expérience (et non comme une leçon), l’intégration de la dynamique économique, telles sont les valeurs qu’ont souhaité partager les fondateurs des CPIE avec leurs partenaires et leurs utilisateurs. Le label CPIE est ainsi né de la volonté de quelques personnes partageant la même vision : transversalité des domaines ministériels, décloisonnement des approches (ethnologie, écologie, développement du territoire,...), découverte du terrain vivant.

1982 : la gestion du label CPIE est confiée à l’Union nationale des CPIE

Si, au départ, le label était attribué par l’Etat, la situation va rapidement évoluer dans le sens d’une appropriation indépendante de la « marque CPIE » par les associations qui en sont devenues détentrices. Celles-ci s’unissent en 1977, au sein d’une Union nationale des CPIE. Pour la Cour des comptes, les CPIE sont « un outil à développer ».

Dès 1982, l’Union nationale des CPIE hérite de la gestion directe du label et de son attribution.

Une première rencontre nationale entre les Parcs naturels régionaux et les CPIE est organisée. Les premières unions régionales voit le jour. Vers la fin des années 80, le réseau des CPIE s’investit dans les problématiques de développement rural et participe aux travaux du CELAVAR naissant.

1990 : le développement territorial, affirmé comme second « métier » des CPIE

Dès le début des années 90, le développement territorial est affirmé comme second « métier » des CPIE.

En 1994, l’Union nationale des CPIE est déclarée d’utilité publique et le réseau des CPIE se dote d’un projet stratégique.

En 1997, les « Centres permanents d’initiation à l’environnement » deviennent « Centres permanents d’initiatives pour l’environnement ». Ce changement de nom entérine l’évolution des CPIE, dont les missions vont au delà des actions d’éducation à l’environnement.

2007-2010 : des orientations stratégiques renouvelées

Conscient que les défis environnementaux ne pourront être relevés qu’avec des acteurs forts et structurés, les CPIE renforcent leur cohésion interne en se donnant de nouvelles orientations stratégiques et en réaffirmant leurs principaux fondammentaux.

Le label CPIE est désormais attribué pour une durée de 10 ans renouvelables et est évalué régulièrement grâce à des critères renforcés.

Les thématiques de l’eau, de la biodiversité et du changement climatique deviennent les trois priorités des CPIE pour la période.

À télécharger pour en savoir plus :


Plan du site | Mentions légales | Contacts     
Gmail Login Create Gmail Account Gmail Sign up